• Un faim de loup

    Il a d'abord respiré le parfum, admiré les couleurs, touché la douceur. Tous ses sens en éveille il a
    imaginé mille manières de la dévorer, toujours avec cette faim qui lui tiraillait le ventre. Il a pourtant attendu,
    et attendu encore avant d'oser la prendre entre ses mains.


    Il profitait de cet instant unique d'admiration, d'envie qui ne serrait plus jamais le meme des qu'il aurait posé les levres.
    Elle etait juste tiede, pas encore assez chaude mais c'est ainsi qu'il esperait la gouter. Le parfum ne serait pas ecoeurant,
    et la douceur du gout le pousserait a croquer toujours un peu plus sans jamais se lasser.
    Il la tenait alors du bout des doigts, ne se permettant aucune précipitation.

    Apres un long moment, quand tout etait calme, des qu'il se retrouvait à nouveau dans sa bulle il deposa les levres. Il a d'abord apprecié lentement chaque morceau,il a effleuré chaque recoin. Avec plus d'insistance ensuite, et ne pouvant plus se passer de ce gout qu'il avait tant attendu
    il mordit, se delecta de tout, sans logique, sans chemin tracé, il croquait peu importe ou, dans quel sens et a quelle vitesse.
    Il se laissa entrainer par sa pulsion et decida de ne plus garder patience, de tout devorer, de ne rien laisser.
    On entendait alors plus que son souffle. Acceleré, bousculé.


    Il s'arreta net.


    Il prit plaisir a admirer ce qui lui restait encore a savourer. Il reprit conscience, se calma, profita de ce moment
    important ou on sentait la fin proche, mais ou rien encore n'etait vraiment fini.
    Et c'est lentement qu'il revint. Lentement qu'il chercha de ses doigts tous les endroits qu'il n'avait pas encore gouté.


    C'est doucement qu'on l'entendit soupirer, tellement l'attente fut douce, tellement le moment cruciale fut fort.
    Aucun son n'avait encore jaillit de sa bouche, aucun regard n'avait encore fait dcouvrir la beauté de ses yeux quand il la touchait.
    Et a cet instant precis, au moment meme ou la fusion prit effet, a la seconde ou la terre avait disparu et que dans son
    esprit il n'y avait plus rien que ce plaisir la. A cet instant, ses yeux se sont relevés, la transparence, la douceur,
    la tendresse, l'amour meme se révéla.
    A cet instant precis, elle lui dit qu'elle l'aimai, et que jamais personne avant ne l'avait aimé comme ca.

     

    Tinky'


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :